Sébastien Magnat " Rester tels qu'on est"

01 Mai 2018 - Actu Equipe A

A l’issue de la saison régulière, Sébastien Magnat pouvait être pleinement satisfait de la prestation réalisée par ses troupes qui ont respecté le cahier des charges à la lettre. Terminer en tête du championnat ? Fait. Terminer invaincus à domicile ? Fait. Qualifiés pour les phases finales ? Fait. Une bien belle saison donc mais qui n’est pas encore terminée. Car oui, dès ce dimanche à Chartres, c’est une nouvelle aventure qui commence. Et qui pourrait bien être très belle, elle aussi …

Mais pour l’heure, notre coach ne boude pas son plaisir : « On remporte 20 matches sur 22 joués avec 13 bonus offensif et 2 bonus défensif, on termine 2es au niveau national, on possède la 2e meilleure attaque avec un groupe fortement renouvelé et très jeune et on est invaincus sur la 2e partie de saison. C’est vraiment quelque chose de très fort que l’équipe a réalisé et je ne peux qu’être heureux. Mon seul regret est que, vue de l’extérieur, notre performance n’est pas appréciée à sa juste valeur. »

Plus que les résultats sportifs, c’est l’état d’esprit affiché qui a le plus convaincu Sébastien Magnat : « On a eu quelques rencontres difficiles, notamment à cause des conditions météo. Mais ce groupe ne s’est jamais relâché, es joueurs vivent bien ensemble, ils ont envie d’avancer dans le même sens. C’est aussi un groupe très exigeant envers lui-même, plus que moi envers eux. Beaucoup de joueurs le sont et tirent vers le haut ceux qui le sont un peu moins. Finir invaincus à domicile était ancré dans la tête de tous et ils n’ont jamais lâché leur objectif de vue. Pour moi, la référence restera Orsay à Beaune : c’était le match que l’on attendait tous et malgré la qualité de notre adversaire, on a su montrer qu’on était au-dessus ».

On a souvent parlé de la jeunesse de ce groupe, l’un de des principaux atouts notamment au niveau de la vitesse de jeu. Mais force est de constater que les vieux, pardon les anciens, pardon les joueurs d’expérience, sont très loin d’avoir laissé le ballon au chien cette saison. Un constat approuvé par notre entraîneur : « Les joueurs plus âgés ont vraiment apporté leur pierre à l’édifice mais surtout, ils ont pris du plaisir. Ils se sont complétement intégrés dans le groupe, dans le projet et ont montré un réel enthousiasme.  On peut même dire que certains vivent une 2e jeunesse ! Je suis quelqu’un avec qui on partage beaucoup, on communique sur beaucoup de sujets. Mais tout le monde est traité à la même enseigne car c’est comme cela que l’on avance ».

A l’heure des phases finales, pas question pour Sébastien Magnat de s’enflammer : « On doit aborder les matches les uns après les autres, sans évoquer la montée. Notre seul souci doit être de gagner notre 16e de finale. A nous d’être les meilleurs car, à l’issue des matches aller/retour, seul le meilleur reste. Le groupe doit comprendre que tout est remis à plat et que les résultats acquis jusque-là ne comptent plus. Toutes les équipes qui arrivent à ce niveau sont des équipes de haut-niveau car elles ont réussi à se qualifier. A nous d’avoir la capacité de garder en mémoire ce que l’on a su faire jusqu’à présent tout en étant capable de continuer sur la dynamique instaurée et de ne rien à changer à ce qu’on sait faire et mettre en place sous prétexte que ce sont les phases finales ».

Mais ce groupe a toute la confiance de son coach. Malgré l’enjeu qui se profile, il sait qu’il pourra compter sur ses joueurs : « L’équipe est dans la même démarche que depuis le début de saison. Ils ne sont pas dans un état euphorique. Et si cela devait arriver, je serai là pour les remettre dans la même direction. Les joueurs font tous preuve d’une grande humilité. Oui, ce défi les excite mais ils gardent la même envie de jouer. Jusqu’ici, on ne s’est jamais préoccupés de nos adversaires, ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer ».

Des phases finales, Sébastien Magnat en a connu dans sa carrière, des montées aussi. Même s’il n’en fait pas une affaire d’état, il a quand même un petit conseil à donner à ses joueurs : « Il faut profiter de ces moments-là et surtout, prendre un maximum de plaisir car ce sont ceux-là qui restent, qui marquent et dont on s’en souvient. Et ces joueurs méritent de le connaître ».

Et pour se créer ces souvenirs, cela commence dès ce dimanche 6 Mai avec le déplacement à Chartres. On a plus que hâte d’y être. Et vous ?