Des espoirs la tête haute

09 Octobre 2019 - Actu Espoirs Fédéraux 1

Il est des défaites qui ont presque comme un petit goût de victoire, certes pas sportive pas personnelle. En tenant la dragée haute au RC Suresnes, les espoirs du CS Beaune nous ont montré mais se sont surtout montré à eux-mêmes qu’ils étaient capables de rivaliser dans cette poule de brassage et de faire plus que bonne figure. Une fois cette confiance acquise, ne reste maintenant qu’à bosser encore plus dur pour décrocher ce premier succès qui ne leur échappe que de quelques points depuis deux matches.

Car elle avait fière allure notre équipe de jeunes en ce dimanche. Des bleuets emmenés par un vrai papa bleu en la personne de Thom Boccon. Un enfant de Jean-Guiral qui emmène d’autres enfants de Jean-Guiral, un petit symbole qui n’était pas fait pour nous déplaire.

Ca n’avait pourtant pas très bien commencé avec un essai encaissé dès la 5e minute. Pas vraiment en place sur le coup d’envoi, les bleuets se sont laissé surprendre. Ça va être un petit peu l’orage pendant une dizaine de minutes mais les beaunois coupent court aux incursions parisiennes dans leur camp. La défense est en place en ce dimanche pluvieux, première satisfaction. La deuxième, c’est qu’ils répondent présent dans le combat, notamment en mêlée. Et une nouvelle pénalité encaissée ne va pas entacher leur bonne volonté. Les mêlées s’enchaînent et si quelques percées restent infructueuses, on sent quand même que quelque chose peut se passer. Ce sera à la 35e et suite à un gros regroupement et un effort collectif de tous les gros, c’est Boccon qui passe la ligne d’essai le ballon entre les mains. Toujours classe, notre 2e ligne déclarera d’ailleurs « Je marque l’essai mais ça aurait pu être n’importe lequel d’entre nous ». Encore un symbole … Billard se charge de transformer et les deux équipes se séparent à la mi-temps sur le score de 7 à 8. Franchement, il y a encore un an, on aurait signé de suite pour un tel résultat.

Et la reprise permet même aux espoirs du CS Beaune de passer devant. Suresnes n’est pas serein et se met à la faute sous l’impulsion de la pression bleue offrant ainsi 6 points en 5 minutes au pied de Billard. On se prend sévèrement à rêver même si on sent que, physiquement, ça commence à tirer un peu. Les joueurs se donnent vraiment à fond et les premiers bobos commencent à apparaître. Suresnes sent le coup venir et pilonne de plus en plus. En confiance, ils inscrivent leur 2e essai et la transformation qui va avec. Mais à 13-15, on sait et on sent que tout est encore possible. Car Beaune plie mais  ne rompt pas. Il manquera un peu de chance sur une pénalité de Billard pour que le ballon ne passe entre les perches au lieu de taper le poteau. Et à la 75e, une pénalité quelque peu généreuse offre aux visiteurs du jour la victoire finale en portant le score à 13-18.

Les mines de nos jeunes bleus étaient plutôt taciturnes en sortant du terrain. Car ils ont bien senti que le match aurait pu basculer de leur côté. Il ne manquait quasiment rien pour que cela soit le cas, juste un tout petit truc qui, quand il se révélera, leur permettra de remporter enfin ce premier succès qui leur tend légitimement les bras. Mais, replongeons-nous 13 mois en arrière …. Avec un certain CS Beaune VS RC Suresnes qui avait vu notre jeune troupe s’incliner 73 à 0 tout en encaissant pléthores d’essais. 13 mois après, ils repartent avec le bonus défensif contre cette même équipe. Que de chemin et d’efforts parcourus ! Alors oui, la déception d’être passée si près de la victoire est légitime. Leur déception et leur frustration, à l’image de la rencontre contre Mâcon, sont gages que nos « petits » gagnent en maturité et que surtout, ils réalisent qu’en bossant encore plus fort, en prenant confiance en leur potentiel, ce ne sera pas un point la prochaine fois mais 4 ou mieux. Cela ne sera peut-être pas ce dimanche contre Rouen mais c’est pour très bientôt. Et si à cœurs vaillants rien d’impossible, à cœurs bosseurs tout est possible.